Talents lorrains #5

sélection talents lorrains 4

2014 sera une année pleine de talents, de créations, de projets, où 2014 ne sera pas ! Cette quatrième sélection va donc vous décoiffer et vous émouvoir. N’hésitez pas à partager avec nous vos clips et court-métrages préférés, et surtout réalisés par des équipes lorraines. Vous connaissez le chemin : contact.

___________________________________________________________________________________________________________________

Bastien Simon a réalisé un clip musical pour le duo electro pop berlinois Dangerous Person. Inspiré des oeuvres de certains artistes comme Gilliam, Gondry, Méliès, Rousseau, Panamarenko ou encore Horn, le film présente  deux protagonistes traversant différents mondes oniriques et imaginaires, valise de voyage à la main.

Pour décor, il a utilisé l’ancienne piscine du Krystal, rue Gambetta à Metz. Ce projet a demandé 2 mois de préparation, 2 semaines de construction de décors, 4 jours de tournage et 1 mois de post production.
Transmédia lorraine - talents lorrains 4 Bastien Simon

___________________________________________________________________________________________________________________

Kicah revient avec un clip musical plus poétique, Freak’s show, sur une musique de Aloouest. Le clip a été tourné à Atton, près de Pont à Mousson chez un artiste décorateur dans une carrière familiale, durant deux jours. Le propriétaire du lieu étant artiste, il a été facile de trouver un certain nombre de décos atypiques :

Les délais ne changent pas par rapport au premier clip (cf. sélection#2). 2 mois de préparation avec une collaboratrice sont nécessaires pour la gestion du budget (600 €), le casting des acteurs et la constitution de l’équipe technique, l’organisation logistique, la préparation d’un matériel adéquat. Interpelé par la justesse des personnage, j’ai demandé à Kicah où il trouvait ces perles rares. Pour les castings, sa collaboratrice et chasseuse de têtes utilise en fait son réseau professionnel.

Les 2 jours de tournage se sont déroulés au milieu de caravanes, avec 4 techniciens, 8 figurants et un appareil Canon 5D MK3, ainsi qu’un slider kessler (pour en savoir plus sur ce matériel). Après 2 semaines de montage et post production (première pro et after effect), voilà la magie qui commence à opérer.

___________________________________________________________________________________________________________________

Arnaud Perrin a tourné le clip de la chanson Double Face pour le groupe Blame . D’un format plutôt classique de prime abord, Arnaud y a inclu quelques incrustations dans des fumeroles sur les côtés, qui en plus de l’éclairage et du décor choisis, ajoutent une dimension onirique qui nous a séduit :

L’intro et l’outro du clip, pour ce qui est de la partie de la cassette c’est simplement un clin d’oeil au titre de la chanson (Double Face). Le clip a été tourné à Nancy, dans un lieu de stockage pour une société de livraison qui fournit quelques grandes enseignes de la distribution. Facétieux, Arnaud Périn ajoute :

Le côté fun de la chose c’est de s’imaginer que les meubles dans le fond (recouverts) sont maintenant chez leurs propriétaires après avoir fait de la figuration dans un clip.

Un tournage éprouvant au beau millieu de l’hiver 2013 avec des températures au-dessous de 0°, dans un entrepôt et en brase de chemises ! Après une discussion avec le chanteurs, deux thèmes sont apparus : la folie et la colère. Pour éviter une redondance au niveau visuel (camisole, asile…), Arnaud Perrin s’est concentré sur l’éclairage pour mettre en avant ces deux thèmes : le rouge pour la colère et le vert pour la folie, l’altération de l’être. Un éclairage inspiré du Giallo, style qu’Arnaud apprécie. Les effets de fumée sont inspirés de l’affiche de Prince of Darkness de John Carpenter avec un visage qui part en fumée comme aspiré. Si vous n’avez pas été dérouté par le style musical, vous aurez observé enfin une cassure. Au milieu de la vidéo, on entend la respiration du chanteur. Détail qui a son importance.

___________________________________________________________________________________________________________________

Ambiance poétique et mélancolique pour le clip de Fergessen, groupe discret sur ses origines lorraines (mais les premières dates de concert ne trompent pas !). Le clip a été réalisé par STUD-IO :

Avec Far Est, l’équipe tourne un clip en stop-motion (image par image) et en time lapse (prise de vue à intervalles réguliers). Le texte parle en substance de la beauté du monde que nous oublions de regarder. L’idée de base des réalisateurs était donc toute simple :

Montrer les éléments et l’espace. Le soleil et les nuages, le vent et la neige, la terre et les arbres. Et l’Homme qui en fait partie. Dans ce clip tout est en mouvement, et tout est relié. Les déplacements du couple répondent aux déplacements des nuages. Les expressions des visages en gros plan sont eux même un paysage. Un hymne à la nature.

Derrière STUD-IO, on trouve Julien Cuny et Mathias Clavelin. Le premier est graphiste, plasticien et vidéastes explore les métamorphoses, chimères, en évolution Darwinienne, en quête de forme. Appliqué à suivre toujours la même démarche: observation, contemplation, analogie formelle entre la nature et les hommes. Le second est réalisateur multimédia, vidéaste et mélomane. A la recherche d’un équilibre, pour lui nécessaire entre esprit instinctif et analytique, son activité de vidéaste vient compléter son travail de développeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s